Google Apps Migration for Microsoft® Exchange

 

Si vous utiliser votre propre serveur mail (avec Postfix et Courier-IMAP par exemple) et que vous désirez migrer vers une solution telle que Gmail. Cet utilitaire est fait pour vous.

Explication: 

Google Apps Migration for Microsoft® Exchange pouvant être abrégé en « GAMME « est un utilitaire permattant de transférer en autres les messages (il est également possible de transférer l’agenda et les données de contacts) d’un serveur Exchange ou IMAP vers Google Apps.

Les serveurs IMAPs pris en compte sont:

  • Courier
  • Dovecot
  • Cyrus
  • Zimbra
  • Gmail
  • Novell(TM) Groupwise®
  • SunMail

Pour pouvoir utiliser ce software, il sera nécessaire d’avoir un compte Google Apps for Business ou Google Apps for Education. Le compte gratuit ne permet pas d’utiliser un tel outil.

Le téléchargement de Google Apps Migration for Microsoft® Exchange se fait ici :

https://tools.google.com/dlpage/exchangemigration

Prérequis avant utilisation de GAMME

Avant de pouvoir utiliser GAMME pour procéder à la migration, il est important de passer d’abord par quelques points importants.

La plupart des manipulations à effectuer se feront sur ce site :

https://www.google.com/a/cpanel/NomDeDomaine/Dashboard

Partons du principe que la validation du domaine (qui est exigée après création du compte) est accomplie et que Gmail est opérationnel.

Pour pouvoir utiliser GAMME, il faut d’abord suivre les instructions suivantes

  • Se rendre dans Outils avancés puis Authentification
  • On clique sur Gérer l’accès de tiers aux clients OAuth
    1. Dans « Nom du client », on rentre notre nom de domaine
    2. Dans «Une ou plusieurs étendues d’API », on copie les 3 liens suivants séparés par une virgule : https://apps-apis.google.com/a/feeds/migration/, https://www.google.com/calendar/feeds/https://www.google.com/m8/feeds/
  • On retourne ensuite en arrière et on se rend maintenant dans : Gérer la clé de domaine OAuth
    1. On active la clé client
    2. On peut éventuellement autoriser l’accès à toutes les API mais si on choisit de cocher ceci, il est inutile de réaliser le point 2.
  • On copie le code secret client OAuth car il sera utile par après
  • Ensuite, on se rend maintenant dans l’option « Paramètres » puis « Adresse E-mail »
  • Dans « Transfert des e-mails de l’utilisateur » on vérifie que « Permettre aux utilisateurs de transférer des e-mails à l’aide de l’API Email Migration (les administrateurs ont toujours accès à cette API) » est bien coché, sinon on le coche nous-même.

Après avoir créé les utilisateurs sur Google Apps, pour faire le lien avec l’utilisateur du notre propre serveur mail, il faut créer un fichier .csv. Ce fichier devra respecter la syntaxe suivante :

userid#password, user_google

Dans notre cas, userid correspondra au nom de notre utilisateur sur Postfix/Courier, le mot de passe sera celui de cet utilisateur et user_google sera le nom de l’utilisateur sur Gmail.

Maintenant que tout ceci est fait, on peut passer à l’étape suivante.

Utilisation de GAMME

Après l’avoir installé via le lien précédemment cité, on lance le logiciel.

Une fenêtre s’ouvre nous laissant le choix du type de serveur entre Exchange ou IMAP. Dans notre cas, c’est IMAP qui a été utilisé, on coche donc IMAP.

On nous demande :

  • Le serveur IMAP utilisé
  • Hostname/IP
  • La sécurité utilisée
  • Le port
  • Et le préfixe utilisé pour nos BAL

Voici à quoi cela ressemble une fois complété :

On clique sur Next et on arrive à la 2ème étape.

Ici, on va préciser le nom de domaine Google Apps, le consumer key et le consumer secret ainsi que le fichier csv précédemment créé.

L’étape 3 concerne des options additionnelles :

  • Migrer uniquement les mails après une certaine date, ou avant une certaine date
  • Limite la migration simultanée à x utilisateurs
  • Ne pas migrer certains dossiers (dans notre cas il est inutile de migrer les dossiers spams et virus)

Un récapitulatif nous est montré, ou il est également possible de modifier certaines valeurs :

 Run diagnostic permet de vérifier la bonne configuration avant de continuer vers la migration.

On peut également sauvegarder les paramètres rentrés pour ne pas avoir à le refaire la prochaine fois.
Si tout est correct, on doit avoir ceci :

On passe à l’étape suivante en cliquant sur Start. Cette étape va vérifier les différents dossiers, calculés le nombre de messages qu’ils contiennent et permettre ainsi la migration.
Si tout se passe, bien la migration commence directement (car on a coché « Migrate » lors du récapitulatif).

Si tout s’est bien déroulé :

Bien entendu, plus il y aura d’utilisateurs et de messages, plus la durée du processus sera de plus en plus importante. Par contre, l’efficacité de ce procédé atteint pratiquement les 100 %, donc l’attente en vaut la peine.

Le résultat dans Gmail

Les emails qui ont été migré gardent leur état (lu, non lu) ainsi que la date à laquelle ils avaient été réceptionnés sur l’ancien serveur.

Les dossiers qui contenaient des mails, et qui n’existaient pas dans Gmail, ont également été créés.

Erreurs commises durant les tests

Tout d’abord, il faut être très vigilent quand on réalise le .csv car une minuscule erreur et on peut rester bloquer très longtemps sans savoir pourquoi.

On aura alors une erreur de ce type :

 On peut également avoir une erreur à l’étape suivante sans avoir de Failed pour autant.

Cette erreur peut apparaitre lorsqu’un dossier ou un fichier n’a rien à faire dans le Maildir.
Par exemple, j’avais une erreur à cause de mon .procmail.log car le logiciel pensait que c’était un dossier alors que non.
Donc si on a ce genre d’erreurs, on supprime ou on déplace le fichier/dossier (si il est vide cela peut aussi poser problème) et on redémarre la migration qui ne devrait plus retourner d’erreur.

Une erreur de ce type ”Failure: Migrating 2 / 2 messages from folder virus for store=test2 Error:00000000” indique quels messages n’ont pas été migrés vers Google Apps. Les messages qui ne sont pas migrés concernent ceux qui dépassent la taille de 25 MB, ceux avec pièce-jointes de plus de 20 MB, ceux qui contiennent des fichiers exécutables (pas permis dans Gmail), les messages duplicés, des messages dans des dossiers avec un nom protégé dans Gmail (System Labels, etc).
Mais si la migration se termine avec succès, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter à propos de cette erreur.

Si on une erreur de ce type  « Failed with 0x80070005, last successful line = xxx » est causé le plus couramment par un problème d’autorisations, il faut s’assurer que les comptes utilisateurs disposent des droits nécessaires pour permettre à l’utilitaire de consulter les BALs des utilisateurs. En d’autres termes, il faut s’assurer que les messages présents dans les BALs sont bien possédés par l’utilisateur en question.

Pour accéder aux logs du logiciel :

C:\Documents and Settings\UserName\Local Settings\Application Data\Google\Google Apps Migration\Tracing\ExchangeMigration